05 avril 2008

Larabangua kids developement project (LKDP)

Phototriptoghana_112Larabangua kids developement project (LKDP) est une association de jeunes du village de Larabangua qui se sont réunis depuis 2002 autour d’un projet commun dans le but d améliorer la vie de la communauté mais également de promouvoir et préserver l’environnement, la culture, la langue et l’histoire de cet ancien village et de ses alentours.

Larabangua se trouve dans la zone de Gonja au nord ouest du ghana. Il est situé littéralement aux portes du plus grand parc national du pays ; le Mole Park.

Ce village est doté d’un riche patrimoine culturel puisque s’y trouve une des plus ancienne mosquée d’Afrique de l’ouest datant du 13ième siècle sur l’ancienne route du commerce trans-saharien. On y trouve également une pierre mystique sujette à de nombreuses légendes locales ainsi qu’une version du coran presque aussi vielle que la mosquée. Le village a été fondé par un saoudien qui après de nombreux périples guerriers aurait choisi de s’installer tout prés de l’immense forêt où se trouvaient quelques tribus de chasseurs amenant avec lui la parole du prophète Mahomet.

L’association LKDP à pour objectif de créer un centre d’étude pour les enfants qui vivent dans la rue et les jeunes filles sans accès à l’éducation. En effet beaucoup d’enfants de Larabangua passent leur temps dans la rue, attendant les touristes en route vers le parc national à 7 km du village espérant ainsi de l’argent facile. De plus la situation précaire, économique et sociale, de ce village rural, à l’image de beaucoup d’autres villages du nord Ghana, entraîne une déscolarisation importante des enfants notamment les filles des familles démunies forcé à effectuer les corvées quotidiennes (chercher l’eau à 1 km du village, travaux agricoles, travaux domestiques). Le village souffre d’un accès à l’éducation difficile qui pose un grave problème au développement de la communauté. La réalisation d’un centre d’étude autonome et indépendant pourrait très certainement aider à l’insertion de ces enfants en situation difficile ainsi qu’aux personnes handicapés vivant au village.

LKDP souhaite également développer un tourisme équitable autour du patrimoine culturel et historique du village et du riche potentiel qu offre le parc national malheureusement jusqu à ce jour exploité par l’état uniquement à des fins commerciales. Le projet de développement propose une réelle alternative solidaire face à un tourisme de masse consumériste.

La première difficulté de l’association est d ordre financière puisqu elle ne bénéficie d aucune aide mais tente à travers l’accueil et l’hébergement des visiteurs de récolter des fonds qui serviront :

-         à la construction d’un centre d’étude ouvert aux enfants déscolarisés. Les cours sont jusqu’à présent donnés dans la cour du jeune Ibrahim un membre très actif de l’association. 73 jeunes filles y étudient tous les soirs l’anglais, l’arabe, l’histoire, la danse et le chant.

-         A la construction d’une bibliothèque afin de mettre à disposition des livres d’études et du matériels aux élèves du collège et lycée de Larabangua.

-         A l’amélioration du cadre de vie au sein de la communauté (construction de sanitaire, poubelles, forage et installation de pompe à eau)

-         A la protection de l’environnement grâce à des ateliers de sensibilisation et la création d’un club environnement.

De tout temps cette zone était une source de revenus pour la plupart des habitants qui par tradition étaient des chasseurs. le parc était déclaré comme zone de chasse par le département Wild life, la chasse y est maintenant strictement interdite. Les habitants ont donc était soudainement privés de leur ressource première sans aucune compensation ni véritable politique d’accompagnement et malgré les importants bénéfices que génère le tourisme du parc (hôtel, safari) rien n’est reversé à la communauté de larabangua. Beaucoup d’enfants du village ont perdus un de leur parent à cause du braconnage et de. Avant. Nombreux chasseurs illégaux ont été tué par les gardes forestiers du parc.

De plus l’activité agricole dans cette région est rendue très difficile en raison d’un sol aride et d’un accès à l’eau pratiquement inexistant.

L’association souhaite de ce fait développer le potentiel local déjà existant en matière d’artisanat, de production textile, beurre de karité, miel qui pourrait être commercialisé au niveau local national voir international et ainsi participé au développement économique du village et de ces environs.

Afin de combattre les nombreux problèmes qui nuisent indéniablement au développement de la communauté LKDP recherche partenaires technique et financier / personnes physiques et morales qui pourrait aider l’association dans la réalisation de ces objectifs.

Une autre façon de venir supporter les démarches actives de ces jeunes peut être des actions volontaires d’échange et de partage entre pays et continents.

Actions de volontariat déjà existantes :

-         cours d anglais et autres matières au profit des enfants déscolarisés

-         amélioration de l’accueil des touristes

-         Promotion du projet de l’association à l’extérieur afin de développer le tourisme équitable et solidaire.

Posté par tvnomade à 13:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Larabangua kids developement project (LKDP)

Nouveau commentaire